MIC FLAMMEZ: CES 5 CHOSES A FAIRE EN 2018 POUR ETRE UN AVATAR.

le

MIC FLAMMEZ, cet artiste rappeur autoproclamé PDRG a une aubaine de mieux occuper la scène Hip Hop togolaise plus qu’il ne le fait déjà mais nous nous demandons pourquoi n’en profite t-il pas ? Le seul rappeur du moment qui draine un public impressionnant, lui fait chanter ses morceaux et le ravi. Cet artiste à réussi à bâtir une image respectable auprès des siens et des mélomanes après plusieurs années de travail. Le seul hic est de constater qu’il reste statique dans sa démarche. Il ne surprend plus, ne se dépasse pas, ne se renouvelle pas. Il a une carrière assez morne. Pour cette année qui s’annonce, quels sont pour nous, les cinq défis et remarques dans l’ordre que nous adressons à MIC FLAMMEZ et qui une fois pris en compte feront de lui un AVATAR comme le titre de sa dernière chanson.

Le succès est éphémère.

UN ALBUM SOLO.

Avec un répertoire riche, pourquoi tarde t-il à sortir son album solo ? Le PDRG togolais n’a pas encore un album et c’est dommage. Sachant que sans album, il est difficile d’être pris en compte dans certains grands concours comme le prix RFI auquel Prince Mo à participé cette année. Cela en va aussi du respect de l’artiste d’en avoir car c’est un des critères pour négocier certains featurings avec les artistes. Comment fait-on une tournée internationale sans album ? Si sa musique ou le hip hop togolais doit traverser nos frontières, il lui faut un opus bâtit autour d’un thème qui lui permettra de mieux asseoir sa nature artistique et d’en défendre ses choix musicaux.

FAIRE SON PROPRE CONCERT.

S’il prétend avoir une notoriété, ce qui est difficile à démentir, pourquoi ne fait-il pas son propre concert ? C’est bien beau d’être sur les scènes organisées par d’autres artistes ou structures où plusieurs artistes sont invités mais pour évaluer sa popularité, il faut qu’il organise son propre concert, avec rien que son public après la sortie de son album. L’autre coté est de constater qu’avec sa popularité, il perd du temps a ne pas le faire car son quart d’heure de gloire ne sera pas éternel. Il faut alors vite fidéliser son public en passant ce cap.

REVOIR SES PRESTATIONS.

MIC FLAMMEZ n’est pas une bête de scène et ce n’est pas tellement une priorité de l’être. Cependant on constate depuis un moment une paresse dans ses prestations. Son atout qui est la maitrise des paroles de ses chansons par le public peut vite se retourner contre lui. Il commence à peine à chanter et le public reprend en cœur les paroles. Ce qui est à féliciter. Admettons qu’il se retrouve devant un public étranger qu’on doit combler que grâce à la qualité d’une prestation, s’en sortira t-il ? Le public togolais ne le rendrait pas paresseux à cette allure? A lui de vite faire la remarque et de continuer par travailler pour savoir rebondir quand l’occasion ne le permettra pas.

ETRE PLUS CRÉATIF.

Les chansons de MIC FLAMMEZ sont à thèmes redondants avec un champ lyrical très rétréci. Quand il ne parle pas de pauvreté, il parle de ses détracteurs (haters) ou d’amour. Ce qui fait mal est qu’étant concentré sur les mêmes thèmes, il n’écrit pas beaucoup et avec ce rythme, sa musique ennuiera par la suite. Sa musique est monotone et pauvre en lyrics. Les mêmes discours, ce qui change c’est les prods et des fois la technique ou le flow. Il faut qu’il soit plus créatif qu’il ne l’est actuellement. Un PDRG crée et on attend de lui une démonstration de la sorte.

MIEUX S’OUVRIR SUR  L’INTERNATIONAL.

Cette dernière partie n’est pas un point de vue nouveau. Avec ces précédents hits, l’artiste par un défaut d’étendre leur communication a fait de ces derniers des chansons nationales. Ce problème est commun à tous les artistes togolais à part le groupe TOOFAN. Ils réussissent à faire des tubes mais échouent ou peinent à l’exporter. Ceci sera l’un des défis de taille pas seulement pour MIC FLAMMEZ mais pour eux tous. En même temps, nous nous interrogeons du retour issu de son voyage et des visites de grandes chaines télé.

Artwork by MOZIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *